Etienne Jeanson, l’artisan au cœur Bleu

0
256
Etienne Jeanson - Blue Heart - @Camelia-Menard

Fidèle à l’artisanat et à sa capsule Eco-responsable « Blue Heart For The Earth » présentée à Abu Dhabi la saison dernière, Etienne Jeanson réalise, depuis 2009,  l’ensemble de ses pièces à la main, à Paris et garantit toujours des pièces uniques.

Il propose aujourd’hui des cotons biologiques et organiques, une gamme de joaillerie en verre soufflé par un maître verrier et doré à l’or, sans addiction de plomb, et propose à chaque cliente un sourcing particulier de matières.

Etienne Jeanson - Blue Heart - eco friendly
Etienne Jeanson – Blue Heart – eco friendly

Maison de mode avant tout, c’est aussi dans son atelier parisien que le couturier réalise des robes de soir, de cocktail et de jour,  pour les invitées, les demoiselles d’honneur ou les témoins.

Une rencontre, c’est là le maître mot entre le couturier et sa cliente.

Le processus de Couture proposé par Etienne Jeanson, permet de suivre la confection de sa robe étape par étape du croquis à la pièce finale, exclusive, unique, dans la continuité du savoir-faire de la Haute-Couture.

La capsule éco – responsable de Robes de Mariée en coton Bio organique Etienne Jeanson 

Etienne Jeanson Married
Etienne Jeanson Married
Fragile et conquérante, la jeune mariée d’Etienne Jeanson oppose les styles et met au jour ses différentes facettes. Emprunte de classicisme, et de coupes sobres, elle dévoile en transparence son corps sous les guipures ou les dentelles, en jupe, robe ou pantalon. Fougueuse, dans son mini short et son body insolants, presque transgressif, elle affiche fièrement « BRIDE » (la mariée) en lettre de plumes d’oies.
Imprimés fleuris, guipure géométrique, se joignent aux crêpes de soie blancs et dentelles ivoires.
Sa fragilité se découvre sur une jupe en mousseline floquée de fleurs bleutées en velours de soie, sur la douceur des plumes et dans la légèreté des matières. Une spontanéité espiègle qui joue avec les codes, laissant des bleus outremer venir trancher le blanc immaculé.
Une silhouette qui peut alors évoluer des fiançailles, au civil, de la cérémonie religieuse au brunch..
Etienne Jeanson -Mariage 2017 Capsule éco-reponsable
Etienne Jeanson -Mariage 2017 Capsule éco-reponsable

  • Quand & comment est né le désir de créer ?

Depuis toujours j’ai ce besoin créatif, des idées dans tous les sens, dans tous les domaines et particulièrement sur la mode, je ne me suis jamais spécialement posé la question de savoir ce que je voudrais faire plus tard, c’était une évidence, une suite d’idées qui s’imbriquaient naturellement. Et ce qui est génial c’est que chaque jour, cela s’alimente un peu plus, chaque rencontre, chaque découverte pousse un peu plus loin.

  • TA définition d’un Artiste ?

Un artiste doit pouvoir faire rêver, réfléchir, provoquer une émotion chez ses interlocuteurs, il reflète aussi son état d’âme sur la société qui l’entoure ou peut en proposer une autre. Je me vois plus artisan qu’artiste sur ma marque en tous cas, parce que la nuance entre les deux est l’utilité pratique de l’objet. L’art est nécessaire mais ne répond pas à un besoin pur et dur, comme l’artisanat. Je propose des vêtements à mes clientes pour qu’elles s’habillent.

  • Quelles sont tes inspirations ?

jeanson

Mon plus grand point de départ est extrêmement vaste, puisqu’il s’agit de l’Histoire. Chaque époque emporte avec elle son lot de couleurs, musiques, idées, silhouettes. A travers les siècles l’humain reste l’humain mais il s’exprime de multiples façons. J’aime aussi des caractères, des parcours, des ambitions ; un Napoléon, ou une Marlène Dietrich apporte autant d’inspiration. Forcément la France joue un rôle prépondérant, mais toutes les cultures apportent tellement de richesses, qu’on ne peut pas se fixer sur telle ou telle pour dresser un processus créatif type.

  • Qu’est ce qui te fait rêver, lever le matin ?

Je ne suis pas vraiment du matin, mais chaque journée est une nouvelle occasion de faire tout ce qu’on aurait voulu faire la veille et construire ce que l’on fera demain, chaque journée doit s’emplir de positif, et de bonheur. Je suis heureux de faire ce que j’aime avec passion depuis des années ! et je compte bien continuer.

  • Qu’est ce que tu chantes sous la douche ?

J’ai plutôt tendance à siffler des sortes de rythmiques proches d’un fond sonore sorti tout droit du carnaval de Rio .

  • Quels sont les obstacles à surmonter dans ton activité pour être « Green »?

Le plus dur est la mentalité des gens. Déjà, faire comprendre que l’écologie, ca n’est pas voter EELV, ça n’est pas de gauche, mais que tout le monde est concerné ! L’écologie n’a pas de couleur politique et ça c’est, en France, très important ! Parce que le haut de la pyramide fait fausse route.

Ensuite c’est convaincre les fournisseurs qu’ils sont trop peu nombreux, parce que trop peu de personnes leur demandent d’orienter leur production vers ces produits propres.

On est donc contraint à beaucoup plus de gymnastique pour trouver des matières, des produits, qui correspondent à l’éthique que l’on veut donner à nos collections.

Il faut créer la demande pour que l’offre s’adapte réellement. Et je parle là en BtoB.

Ensuite il faut pouvoir décrire précisément chaque matière, avec beaucoup de transparence entre agriculture biologique, et éco responsabilité des tisseurs, puis l’apprêtage eco-friendly ou non… etc…

  • Peux tu nous raconter un moment de ta vie inoubliable ou une rencontre incroyable ? Une personnalité que tu admires pour ses actions bienveillantes ?

Disons que le plus incroyable c’est d’avoir eu certains rêves avant de commencer dans la mode il y a 11 ans et d’en avoir réalisé beaucoup depuis ! Et que chaque jour, il y en a d’autres ! bref ça ne finit jamais !!

J’ai eu la chance de partager des moments et de travailler avec quelques grands maîtres que j’admirais particulièrement, notamment Christian Lacroix, et de façon inoubliable, ils sont nécessairement présents dans mon travail au quotidien.

  • Des endroits «  Green » favoris ? ( pays , lieux ?? ) Une recette Green ? des habitudes green ? 

Le meilleur des endroits green c’est la nature. Aller se poser dans un endroit sans personne, pour ceux qui voyagent, face au désert, face à l’océan, ou sinon plus proche en pleine campagne, en pleine forêt, et se poser, respirer, écouter.

Le green au quotidien c’est simple, il ne faut pas devenir complètement extrême non plus, mais step by step, en consommant des produits bio, en limitant les déchets, en marchant au lieu de prendre sa voiture, en utilisant des véhicules électrique, (ca n’est pas le mieux du monde, mais c’est moins pire que le pétrole), en préférant des vêtements en fibres naturelles aux synthétiques, et si possible les fibres recyclées… etc..

  • Es tu un Green Addict ?

Je suis green addict, dans le sens où c’est pour moi plus qu’un enjeu majeur, ça doit être le quotidien de chacun aujourd’hui. Mais je pense aussi qu’il ne faut pas aller à contre nature de ce qu’est l’humain, par exemple pour l’alimentation, il faut tout de même se nourrir, de tout, un peu, sans excès, mais de tout. En revanche chaque opportunité qui nous est proposée pour tendre vers le green est à saisir.

  • Ton dernier « Green Chills » ( def : emotion vibratoire transcendante très agréable et grisante parfois ressentie face à la force des rêves, projets et aventures humaines, de la nature, de l’art, de la musique, de l’intelligence collective … )

Lorsque je me retrouve face à l’immensité et à la beauté de la Nature. On est censé en faire partie, pas la dominer

Etienne Jeanson - Blue Heart - Eco-Friendly - @Camelia-Menard
Etienne Jeanson – Blue Heart – Eco-Friendly – @Camelia-Menard

Tout est si complexe et parfait dans la nature ! Cela détend, nous emplie de joie, ca n’est pas être illuminé que de savoir contempler, prendre du temps pour soi aussi, se ressourcer. Ca n’est peut-être pas la dernière fois, mais en tous cas l’une des plus forte dernières fois, sur une île déserte dans les caraïbes. Rien, pas de trace humaine, pas de bruit, que le vent qui souffle sur les herbes sèches, les lézards qui passent et ci et là un oiseaux qui survole. Rien d’autre que le soleil qui chauffe le visage, et les plantes qui colorent les roches arides.

 

  • Sur quels futurs projets travailles-tu ?

Avant tout la prochaine collection avec toujours cette volonté de garder un savoir faire, de protéger tant que l’on peut et chacun à notre échelle l’artisanat français, car c’est aussi cela être green, réduire les distance, travailler en local, en flux tendu, à petite échelle, réduire les stocks, ajuster les productions. En ce qui me concerne je vais continuer à ne faire que des pièces uniques réalisées à la main, à la commande pour chacune de mes clientes.

http://www.etiennejeanson.com

LAISSER UN COMMENTAIRE