Projet Silva : planter des arbres pour les générations futures

0
556
Une initiative écologique pour retrouver une forêt diversifiée @ Picavet
 Yann Roques est un archéologue et un cinéaste, avec son ami réalisateur Alexandre Leuger, ils décident à leur retour du festival de Cannes, où ils présentaient leur court-métrage « Le sang des hommes libres », de réaliser leur rêve : créer une forêt.
Ainsi est né le Projet Silva : recréer une forêt indigène avec des espèces endémiques en France, dans le pays d’Albi : 30000 arbres et 40 espèces différentes vont ainsi être plantés sur une surface d’un Hectare.
Pour débuter ce projet, ils ont récupéré un terrain en friche qu’un agriculteur n’exploitait pas, le champs possède toutes les qualités écologiques nécessaires à la bonne faisabilité du projet : c’est une luzerne, terrain parfait pour travailler la terre, la nourrir, et qui possède aussi une énorme réserve d’eau.

Yann Roques, où en êtes vous du Projet Silva ?
Nous sommes en train de préparer le terrain, c’est à dire de pailler le champs. Les dernières pluies ont permis une putréfaction en surface, ce mélange de humus à la terre permet d’obtenir une couche très nutritive.
A la fin de la semaine le champs va être travaillé.
La plantation commence en Novembre : nous allons commencer avec 40 espèces de plantes, parmis celles-ci un grand nombre de plantes indigènes.
Qu’est-ce qu’une plante indigène ? quelles sont les qualités de ces plantes?
Ce sont des plantes qui sont présentes sur notre territoire depuis la dernière ère glacière ( il y a 13000 ans ), ce sont donc des plantes très bien adaptées, des arbres qui ont survécu aux maladies.
Génétiquement ils sont beaucoup plus forts puisqu’il y a une protection naturelle des arbres indigènes.
Quelles sont les valeurs que vous défendez avec le Projet Silva ?
Nos valeurs sont des valeurs citoyennes tournées vers une conscience écologique et éthique. C’est un projet basé sur le long terme : travailler pour les gens qui viendront après nous.
Un journaliste, un peu amusé nous a justement fait remarquer que nous ne serions plus de ce monde lorsque nos arbres naitrons dans quelques décennies.
C’est justement cela qui compte travailler pour demain.
Comment invitez vous la population à prendre part au projet ? 
Un grand nombre de bénévoles viennent participer au projet de la plantation!
Beaucoup d’entre eux sont des écoles, des collèges, un centre pour handicapés. Ce qui est important c’est d’expliquer aux enfants pourquoi c’est important dans la région d’Albi.
Comment imaginez vous le futur de la forêt et de sa faune dans notre pays? 
 Nous sommes un des pays les plus boisés d’Europe. Le problème est que, 84% des bois sont à mono essence : prenons l’exemple des Landes, il y 1million d’hectares de pins maritimes et pourtant, il n’y a plus d’oiseaux!

Il faut incorporer différentes essences pour avoir une biodiversité animale. La France est un très mauvais élève en matière de biodiversité.

Quels sont les gestes à adopter d’urgence pour la planète?

 L’éradication du plastique. Archéologue, je découvre du plastique dans les endroits les plus éloignés des civilisations. Le plastique est PARTOUT.
Une personnalité qui vous inspire ?
Green world , lutter contre la deforestation en Afrique, au Burkina faso
Le prix nobel Yacouba Sawadogo, « le paysan qui arrête le désert »
Ce paysan a inventé une méthode ancestrale  » le Zaï  » qui lutte contre la désertification.

 Vous pouvez participer à la cagnotte sur leetchi pour soutenir Projet Silva

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE