Les sacs graphiques d’Isadora Limare

0
2360

Isadora Limare est belle, créative, talentueuse et engagée!

tof-profil

Elle vient de créer sa marque éponyme, des sacs contemporains inspirés de l’art déco, conçus avec exigence et de manière éthique grâce au « Maritime Leather » : le cuir de poisson témoin de la prise de conscience et de l’engagement de la créatrice pour l’environnement.

Isadora Limare c’est aussi un concept novateur puisqu’elle propose d’optimiser la manipulation de notre sac en le transformant le soir venu en pochette que l’on tient à la main. En effet la créatrice a imaginé un sac « transformer » – à la façon Goldorak dont elle est toujours fan que l’on peut prendre en main de façon originale et ludique.

Les sacs d’Isadora sont de vrais bijoux élégants aux couleurs acidulées et qui transportent avec eux des messages forts de modernité. Isadora a répondu avec passion à notre interview.

visuel-campagne-abyss-prysm-vvlogo


  • Quand & comment est né le désir de créer ?

Pendant près d’une dizaine d’années j’ai évolué dans plusieurs agences média où j’avais en charge le pilotage des stratégies digitales pour de grandes enseignes, telles que les Galeries Lafayette, le BHV Marais, Beauté Prestige International.

Après mes journées à rallonge, il m’arrivait souvent de devoir enchaîner ma journée avec une soirée pro ou d’avoir tout simplement envie d’aller prendre un verre avec des amies sans avoir forcément le temps de faire un détour chez moi.

J’en étais arrivée à m’être constitué un véritable dressing d’appoint dans le coffre de ma voiture pour être parée à toute éventualité …

Consciente que ce n’était pas l’idéal, je m’étais dit qu’il me faudrait un sac qui s’adapterait à mes moments de vie et qui me permettrait de passer rapidement de la gentille working girl à l’oiseau de nuit, le tout en un clin d’œil.

Ayant toujours été attirée par le design et immergée dans le milieu de la création et de la mode en particulier, (j’avais d’ailleurs créé, quand j’avais vingt ans, une collection «  Jeunes créateurs » aux Galeries Lafayette, avec une amie) je me suis donc décidée à sauter le pas et à créer ma propre marque de maroquinerie et d’accessoires de luxe.

visuel-campagne-pomodoro-prysm-vvlogo

Actuellement en pleine introspection sur mon rapport à la consommation et ayant toujours été attirée par les combinaisons de textures et de couleurs, j’ai eu envie d’y intégrer un cuir particulièrement original, haut de gamme mais également éthique: la peau de poisson ou cuir marin, qui offre des motifs et des possibilités exceptionnelles.

cuir_poisson

  • TA définition d’un Artiste ?

 Un(e) Artiste, pour moi, est celui (celle) qui, sait faire naître ou raviver des émotions.

Ces émotions pouvant aller de la provocation la plus brutale à l’inattendu, la beauté, l’harmonie. Avec la maîtrise de la forme. Quelle que soit cette forme et d’où qu’elle vienne.

J’espère d’un artiste qu’il soit sincère dans sa quête. Et je rejette celui qui, présenté comme un artiste, répète à l’infini sa manière, ce qu’il fit un jour d’inattendu et qui évidemment ne l’est plus et qui répond avant tout aux attentes mercantiles d’un galeriste, d’un agent… d’un commerçant de l’art et de collectionneurs.

  • Quelles sont tes inspirations ?

J’ai grandi dans un appartement décoré avec beaucoup d’objets, de mobilier et d’œuvres «Art Déco ». Je suis complétement fan de ce courant, tout m’inspire !

jacques_doucets_hotel_particulier_stairs_33_rue_saint-james_neuilly-sur-seine_1929_photograph_by_pierre_legrain pierreberge

Son architecture, son design, ses formes géométriques, ses motifs…

artdecoilartdeco

Je suis également une grande nostalgique des années 80 ! L’époque de ma naissance.

Vous allez rire, mais je casse encore les oreilles de mes ami(e)s avec des vieux tubes des années 80, du plus kitsh au plus pointu, en allant de A HA « Take on me » à David Bowie…

ilbowie ww

Les années 80 pour moi c’est la nostalgie d’une époque un peu folle et fun avec ses couleurs, ses objets cultes, sa musique, ses artistes ou encore ses séries ou dessins animés…

goldorakcassette1980-petit

 J’ai d’ailleurs construit mon premier modèle comme un objet architectural et design, avec des formes empruntées à l’Art Déco.

artdeco1artdeco1

La construction du rabat est conçue comme de la marqueterie. Le tout dans un esprit eighties avec des couleurs pop et un esprit graphique, fun et décalé. Goldorak est une figure qui m’a également beaucoup inspirée pour ce modèle.

PRYSM c’est un design contemporain puisant ses références dans l’univers Art Déco et l’irrévérence des Années 80 fait de lignes droites aux coupes structurées, un véritable « Transformer » fait pour les « Wonderwoman » contemporaines !

  • Qu’est ce qui te fait rêver, lever le matin ?

De voir mon rêve se concrétiser, en étant entrepreneur et de proposer des produits design, modulables et responsables.

En somme des produits qui ont du sens, pas seulement esthétiques mais qui simplifient la vie de la femme, lui donnent du plaisir et qui m’en donnent dans ma double activité : création et entreprise.

  • Qu’est ce que tu chantes sous la douche ?

J’ai découvert un nouveau groupe KazyLambistà« Hello Birds », un festival de musique ambiance seapop gratuit à Etretat au pied des falaises.

Mon morceau préféré est « On you », le nouveau Metronomy! A écouter d’urgence ici

  • Quels sont les obstacles à surmonter dans ton activité pour être « Green »?

Pour devenir un acteur citoyen au maximum j’essaie d’apprendre à minimiser les dégâts, en ne travaillant, par exemple, qu’avec des partenaires français et européens et dans la mesure du possible des matières premières locales pour limiter l’empreinte carbone.

Cela me permets également d’assurer un contrôle strict de la qualité de la production, des conditions de travail et du respect des normes sur l’environnement en favorisant notamment les procédés de production économes en eau et en énergie.

Le plus bel exemple est celui de mon fournisseur de cuir de poisson, basé dans une petite manufacture en Islande qui utilise la force de la nature dans sa technique de fabrication. Le tannage et le processus de coloration sont réalisés via une énergie renouvelable et respectueuse de l‘environnement, grâce une eau abondante d‘origine géothermique. L’électricité, d‘autre part, provient d‘une centrale hydroélectrique.

Ces partenaires ont toutes les certifications adéquates ISO et Ecolabel, mais encore une fois, ces labels ne sont pas un aboutissement mais restent cependant essentiels pour attester et valider une démarche globale.

logologo1logo3

Toutes les peaux que j’utilise proviennent d’animaux élevés pour leur consommation, les déchets sont donc réutilisés et transformés en produits de luxe.

Mon autre motivation est de concevoir autant que possible des produits faits pour durer et pour renaître.

C’est pourquoi je propose des modèles qui restent intemporels puisque certaines pièces sont interchangeables et permettent de moduler chaque sac (avec de nouvelles chaînes, straps, ou manchettes) pour être déclinables à l’infini et donc ainsi augmenter sa durée de vie.

  • Peux tu nous raconter un moment de ta vie inoubliable ou une rencontre incroyable? Une personnalité que tu admires pour ses actions bienveillantes ?

Au plus près de moi, j’ai pour ma grande sœur Béatrice une réelle admiration pour son engagement qu’elle exprime dans ses films documentaires.

Comme ‘La rançon de la fraise ». Elle y dénonce comment, pour nous offrir des fraises en plein hiver, on en est amené à tromper la nature, à agresser l’environnement et à maltraiter des travailleurs saisonniers.

Ou dans cet autre film : «  Adieu veau, vache, cochon, couvée ». C’est à l’industrie de la viande qu’elle s’attaque. Une industrie qui envoie, chaque année, des milliards d’animaux à la mort dans la souffrance et une forme de mépris, qui détruit les équilibres de la planète. Tout ceci pour faire d’êtres vivants, comme nous, des produits, des choses à la seule fin d’être consommés.

  • Des endroits «  Green » favoris ? (pays , lieux ?? ) Une recette Green ? des habitudes green ?

J’ai voyagé l’année dernière à Copenhague et j’admire la façon dont vivent les Danois.

C’est une ville inspirante avec un mode de vie éco-urbain.

isadora1

J’ai été impressionnée par la taille de leurs pistes cyclable qui est aussi large voire plus que celles pour les voitures, près de 2/3 utilisent la bicyclette, et ils utilisent davantage les transports en commun que la voiture.

C’est une ville magnifique, propre, avec de nombreux espaces verts avec des aménagements partagés comme des tables et BBQ mit à disposition pour tous. Ils trient leurs déchets, utilisent l’énergie solaire et ont une meilleure gestion de l’eau en équipant par exemple les appartements de réducteurs, ce qui a fait baisser de 20% leur consommation.

Plus de la moitié des aliments consommés dans les établissements publics de Copenhague sont biologiques. Un record mondial. L’engagement en faveur de l’éolien est même venu des citoyens…

eolieen

Copenhague un bel exemple à suivre!

A Paris, j’ai la chance d’habiter à côté de la rue de Paradis dans le 10 ème arrondissement, qu’on surnomme maintenant la Veggietown. On y trouve une multitude de petites enseignes vegan qui proposent des nouvelles solutions de consommations, comme le Tricycle, le café Pinson, tous les petits restaurants indiens du côté de la Gare du Nord ou encore les enseignes comme le Carrefour Bio, le Bio c’est bon et la toute nouvelle enseigne moderne le Dada.

Ma recette « green » : D’abord des ingrédients. Et il y en a : Quinoa, boulgour, lentilles mélangés avec des légumes frais (carottes, courgettes…) avec du lait de coco, du curry, de l’ail, du citron, de la sauge ou de la sauce soja.

Pour la recette, je l’enverrai à qui me la demandera. Elle est très, très simple ;- )

9 .Es tu une Green Addict ?

Je me définirai plutôt comme une nouvelle Flexitarienne, je ne m’interdis rien car je suis une grande gourmande mais je consomme plus juste…

  • Ton dernier « Green Chills »

Ce qui m’importe c’est moins le passé que le futur.

J’espère donc tout simplement que l’accueil qui sera fait à ma collection sera la source du plus « transcendantal » et « grisant » des « Green Chills » ! 😉 😉

  • Sur quels futurs projets travailles-tu ?

 Je me concentre sur le présent qui me mobilise à 150%.

Mais j’entrevois une collection PRYSM ou j’utiliserai des teintures végétales et non polluantes ou encore une collection plus vegan, avec des matières végétales qui pourraient imiter le cuir, mais je n’en dis pas plus … que ça reste une surprise … staytuned !

teintures végétales
teintures végétales

http://www.isadoralimare.com/

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE