Le Très-Court International Film Festival – Marc Bati

0
729
Film Kensho - Aaron Paradox

Le Très-Court International Film Festival

Marc Bati, coordinateur du Très-Court International Film Festival et son équipe visionnent avec attention des milliers de films afin de sélectionner pour nous les créations les plus marquantes et nous en faire profiter une nouvelle fois lors de la prochaine manifestation parisienne de celui-ci qui aura lieu cette année du 9 au 18 juin 2017.

affichetciff2017-2

La sélection est projetée dans plus de 80 lieux de projections partout dans le monde, et dans de nombreuses villes françaises, pendant une semaine  et simultanément, grâce au talent des organisateurs qui dévouent un temps et une énergie infinis pour créer cette synergie trop rare et si précieuse.

Le public se retrouve face à une programmation qui revisite l’intégralité de nos sociétés de manière subtile.

On sort de ces projections transformé, bouleversé, inspiré. On en a pris plein les neurones et il faut attendre encore quelque temps pour synthétiser toutes les informations reçues.

breathe-de-daniel-mercadante

Le format Très court (moins de 4 mn) permet de construire à la manière d’une exposition ou d’un rêve , un parcours unique et rapide à travers les idées, qui ont été auparavant développées avec soin et passion par des réalisateurs du monde entier.

À l’image du monde d’aujourd’hui, les films sont drôles, beaux, inspirants, graves, ou parfois terrifiants. Ils questionnent nos idées reçues, bousculent notre façon de penser, et tout cela dans ce format très-court qui multiplié, permet de réaliser cette performance.

Marc Bati et Le Très-Court International Film Festival mettent leur savoir faire unique au service du Green Chills Project afin de sélectionner pour nous un concentré d’humanité, de conscience et de bienveillance sur le thème du Rêve, à voir et revoir pendant trois jours sur le Salon.carte2016

Roi des projets complexes, il entreprend parallèlement pour notre plus grand plaisir de remettre le court métrage à l’honneur dans les toutes les salles de cinéma avant la projection des longs. Nous espérons que tous les distributeurs soutiennent rapidement son initiative tant elle est à la fois nécessaire et ludique.

MARC BATI a répondu à l’interview du Green Chills project

Quand & comment est né le désir de créer ?

Quand ? Je me souviens, tout petit, d’une passion pour les légos. C’était déjà un sacré désir de créer. Comment ? C’était inscrit dans mon propre nom. 🙂

TA définition d’un Artiste ? Quelqu’un qui a identifié en lui des territoires inconnus, qui a entrepris de les explorer, et qui a l’impérieuse nécessité de les faire partager.

Quelles sont tes inspirations ?

Venant  de la BD, et ayant  fait partie de l’école Moebius, il est l’une de mes inspirations centrales au niveau artistique.

Il y en a bien sûr beaucoup d’autres dont j’admire le travail. En vrac et sans aucun ordre, Soderbergh, Eckhart Tolle, Bernard Friot, Hermann Hesse, Noam Chomsky…

Qu’est ce qui te fait rêver, lever le matin ?

La nature, je suis un urbain qui rêve de nature.

Ce qui me fait me lever ? Mon intarissable to-do-liste

Qu’est ce que tu chantes sous la douche ?

Je ne chante pas sous la douche, je profite de la douce chaleur de l’eau et des derniers moments de calme relatif avant d’attaquer la folie quotidienne.

Quels sont les obstacles à surmonter dans ton activité pour être « Green »?

C’est quoi en fait être green ?

Peux tu nous raconter un moment de ta vie inoubliable ou une rencontre incroyable ? 

La rencontre avec l’invisible, comment raconter ça…

Une personnalité que tu admires pour ses actions bienveillantes ?
Pierre Rhabi, j’aime son coté complètement anachronique et entièrement d’actualité

Des endroits « Green » favoris ? Une recette Green ? Des habitudes green ? Super Green, la région des Zagoria en Grèce.

Es tu un Green Addict ?

J’aime bien le bleu aussi.

Ton dernier « Green Chills » ( def : emotion vibratoire transcendante très agréable et grisante parfois ressentie face à la force des rêves, projets et aventures humaines, de la nature, de l’art, de la musique, de l’intelligence collective … ) Ca devait être durant une ballade en Auvergne cet été, devant un paysage simple et somptueux à la fois

Sur quels futurs projets travailles-tu ?

En ce moment, un projet pour développer le retour des court-métrages au cinéma, avant les longs.

Se connecter avec le Très-Court International Film Festival 

Un Immense merci Marc.

LAISSER UN COMMENTAIRE