La production de films au service du fond – « Morri na mare » Patrick Vanier 

 enfant_qui_joue
Patrick Vanier est gigantesque. du haut de ses 187 cm, il domine de son regard vif et espiègle les petites greeners que nous sommes, mais ce n’est pas pour ça que j’écris qu’il est grand. C’est parce qu’il s’est construit une humanité, un regard sur le monde et les personnes, extraordinaire et inspirant au travers de ses racines, sa formation d’historien à la Sorbonne et ses rencontres, expériences et nombreux voyages exploratifs à travers le monde. 
 
Tout est chaleureux et profond, léger & grave à la fois chez Patrick, le tout sous couverture d’un humour Brésilo-franco-britannique mixé d’esperanto qu’il doit à son arbre généalogique entre autres, et ses quinze dernières passées en Amerique centrale & du sud sans doute ainsi que de ses tentatives assurément de traduire cet humour et ce langage unique dans toutes les langues simultanément avec le parole et le corps, de l’Ethiopie à l’Inde en passant par l’Australie et les Etats-unis.
 
De ces voyages et rencontres en tant que journaliste, correspondant et réalisateur pour de grandes chaines et maisons de productions françaises et internationales, il a ramené des trésors, des documentaires, des reportages, des photos, qu’il partage et diffuse avec bienveillance, humilité et un respect immense pour les acteurs de ces scénarios bien réels. 
 
Co-réalisé avec Marie Naudascher, financé grâce à un crowdfunding organisé par l’Agence brésilienne d’investigation « Pública » , le documentaire « Morri na Maré », a été tourné en bonne partie dans la favela Complexo da Mare, à Rio de Janeiro, et l’école Uerê qui accueille 450 enfants quand ils ne sont pas à l’école – au Brésil, les cours ne sont qu’à mi-temps. Un beau projet qui permet à ces enfants – venus le plus souvent de familles déstructurées, plus formés à se protéger des fusils qu’à lire ou à compter – de rêver l’avenir. 
 enfant_dessine
Dans ce court documentaire primé que nous vous invitons à prendre le temps de regarder, la magie s’opère. La situation est grave, les sujets trop pesants pour être débattus dans ce court article, mais ce qui ressort de ce film c’est l’espoir, le positif, toutes ces personnes qui oeuvrent, agissent au quotidien pour continuer de former, aimer, rire et sourire envers et contre tout pour continuer à construire le monde de demain.
 
De l’amour et de l’empathie Haute Définition à diffuser sans compter.
 
pour plus d’infos … et regarder le doc >
les differentes versions :

fr :

pt :

uk :

it :

  Voir la la page FB

LAISSER UN COMMENTAIRE