Laure Derrey, la marque éthique personnalisable Made In Paris

0
364

Shopper dans les enseignes traditionnelles, entre vêtements mal coupés et tailles standardisées, relève parfois du défi !

Partant de ce constat, Laure Derrey décide de créer sa marque éponyme afin de proposer aux femmes des créations si bien taillées qu’elles ne voudront plus les quitter. Styliste, conseillère en image et créatrice, Laure a plus d’une corde à son arc, un atout qu’elle met à profit pour offrir à ses clientes une expérience shopping globale.

visuelhiverlogo

Ses créations sont personnalisables, en fonction des envies ou des morphologies, peuvent s’accompagner de conseils en image et surtout, sont fabriquées à Paris. Rencontre avec la créatrice de talent.


Quand & comment est né le désir de créer ?

C’est une question difficile car je crois que ce désir a toujours été omniprésent, je me souviens de journées sur la plage avec ma mère à créer des tops à mes barbies en découpant dans les emballages individuels brillants des choco BN. Ou bien d’heures passées à créer des looks en enfilant les vêtements chinés par mes parents en friperie pour leurs soirées déguisées. Petites, nos parents étaient déjà slow fashion puisqu’on héritaient des vêtements des grandes cousines puis la grande sœur le transmettait à la petite, autant dire qu’on étaient pas vraiment « in », je pense que ça a généré en moi de la frustration mais a aussi développé mon sens de la créativité puisque du plus loin que je me souvienne j’ai toujours adoré dessiné, jouer au théâtre, chanter, cuisiner, me maquiller…

Croquis Laure Derrey
Croquis Laure Derrey

TA définition d’un Artiste ?

Un artiste possède avant tout une grande sensibilité, il exprime à travers son art sa propre vision des choses qui l’entourent, ou de la vie, la sublime ou la bouscule … Il faut beaucoup de courage pour choisir de se mettre à nu et exposer ainsi toutes ses tripes aux regards et parfois aux jugements d’inconnus. Un artiste est également un meneur, un avant-gardiste, un guérisseur, un conteur mais surtout, il est libre…

 Quelles sont tes inspirations ?

Mon époque de prédilection c’est les années 20 et 30. Elles m’inspirent particulièrement car les silhouettes sont fluides, les matières aériennes et confortables et c’est l’apparition des premiers headbands. Je suis fascinée par les drapés, plissés (ceux de Madama Grès), volants, tous ces volumes flous qui dégagent beaucoup de poésie, dont on a l’impression qu’ils sont presque hasardeux alors qu’ils demandent le plus de maîtrise comme ceux de Delposo. Je suis également en extase devant les broderies haute couture et les tissages qui exigent une patience et une précision incroyables. Mon rêve serait de pouvoir parcourir le monde et apprendre de chaque pays un savoir-faire local, m’imprégner de leurs couleurs, leurs imprimés, leurs volumes…

Qu’est ce qui te fait rêver, lever le matin ?

L’envie de me surpasser.

Qu’est ce qui te fait rêver, lever le matin ?

Je ne chante pas, je bulle … j’y ai d’ailleurs parfois mes meilleures idées !

Quels sont les obstacles à surmonter dans ton activité pour être « Green »?

Le plus difficile est sûrement de vendre à un prix qui permette à la fois d’être rentable tout en ne s’éloignant pas trop du « prix psychologique » que la cliente est prête à payer.

Les clientes éthiques sont la plupart du temps très bienveillantes et comprennent la complexité du processus de conception/fabrication du vêtement.

Laure Derrey
Laure Derrey

Peux-tu nous raconter un moment de ta vie inoubliable ou une rencontre incroyable ? Une personnalité que tu admires pour ses actions bienveillantes ?

Une rencontre incroyable…ça remonte à dix ans, j’étais à New York, je me baladais, une veille dame s’est ruée vers moi, m’a attrapée la main avant de s’enfuir en courant et m’a dit :

« you have gold in your hands »

j’étais jeune étudiante d’ESMOD et je suis restée un instant scotchée et j’ai décidé de croire en cette prophétie…

Il n’y a pas une personnalité que j’admire en particulier car je ne suis pas très people et n’ai jamais vraiment été fan de qui que ce soit. Celles que j’admire ce sont toutes ces femmes qui m’entourent au quotidien, ma mère et ma sœur Solange qui se donnent corps et âme sur notre projet mais aussi tous ces entrepreneurs que je rencontre, qui se donnent les moyens d’aller au bout de leurs rêves malgré les doutes et les difficultés.

Des endroits « Green » favoris ? Une recette Green ? des habitudes green ?

Mon dernier resto coup de cœur à Paris c’est Simon Lemon dont la spécialité est de cuisiner des légumes « moches » destinés à être jetés car pas assez beaux. J’adore aussi le café Ginger, Season et j’ai hâte de tester l’épicerie Osez Osez fine. A Londres, j’ai découvert avec ma sœur un super resto vegan et gluten free : Ethos, la déco est dingue avec des arbres à l’intérieur et d’énormes ananas dorés. La première recette Green que j’ai découvert est le « miam-ô-fruits » enseignée par un naturopathe : ½ banane écrasée, 2 cs d’huile de colza et de jus de citron bio, des graines finement broyées, 3 fruits de saison et le tour est joué, un véritable boosteur d’énergie !

J’essaie d’être green au maximum, de n’acheter que ce dont j’ai réellement besoin et de choisir des produits de qualité en favorisant le local ou le commerce équitable, que ce soit dans la food ou la mode et j’essaie d’engrainer le plus de proches dans ce nouveau mode de vie « Slow » !

Es tu une Green Addict ?

Je fais de mon mieux mais la notion de plaisir doit rester intacte, je défends certaines valeurs mais je m’autorise de petits craquages sans pour autant culpabiliser (du moins j’essaie) ! Ce qui est sûr c’est que j’ai envie de contribuer à faire bouger les choses, rééduquer l’œil du consommateur et révolutionner nos modes de vie pour protéger et faire revivre nos patrimoines.

Ton dernier « Green Chills » ( def : emotion vibratoire transcendante très agréable et grisante parfois ressentie face à la force des rêves, projets et aventures humaines, de la nature, de l’art, de la musique, de l’intelligence collective … )

Le plus significatif a été ma découverte du salon zen porte de champerret il y a environ un an. Il m’a ouvert à de nouvelles dimensions dans la recherche du bien-être et de l’épanouissement personnel. J’ai envie de tester la méditation, la sophrologie, pourquoi pas même l’hypnose ou voir une énergéticienne, un désir de partir à la découverte de mon moi-profond et de partager, rencontrer des gens aux parcours de vie enrichissants.

Sur quels futurs projets travailles-tu ?

Face aux succès de nos headbands nous développons d’autres modèles ainsi qu’une gamme de petites pochettes. J’ai également envie de développer une collection capsule premium en tissus éco-responsables dont certaines pièces seraient uniques. Mon rêve : que mes créations défilent lors d’évènements majeurs de la mode éthique et de la mode tout court !

laurederrey

https://laurederrey.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE